Accessoire indispensable pour quiconque souhaite faire de la soudure, le casque de soudage est l’accessoire à acheter au moment de l’acquisition d’un poste à souder.

Meilleures ventes de casques de soudage en 2019

Le casque de soudage

Un casque de soudage est avant tout un masque de protection. C’est un dispositif qui protège son utilisateur d’une inhalation d’agents pathogènes, de fumées, de vapeurs, de gaz et de poussières nocives. C’est l’équipement indispensable puisque la soudure en elle-même constitue une opération délicate.

URCERI Luminosité Ajuste Automatique Casque de Soudage Gamme d'Ombre 4/5-9/9-13 avec 4 Capteurs d'arc, DIN16, Masque de Soudage à Sensibilité Ajustable pour TIG MIG MMA

En effet au cours de celle-ci, il est facile d’observer une production de lumière vive et une élévation importante de la température. En se munissant donc d’un casque de soudage, encore connu sous la dénomination de masque de soudage, l’utilisateur limite les risques de mise en danger de son organisme.

Cependant, il peut parfois s’agir d’un soudage à l’arc électrique. Dans ce cas, en plus des deux éléments que sont la température élevée et la lumière vive, il faut ajouter la manipulation de gaz et son fort dégagement. Ici, il faut donc se munir d’une protection soudage.

Les éléments constitutifs du casque de soudage

Différents éléments composent un casque de soudage. Ce sont :

La coquille du casque
Elle ne doit pas disposer d’éléments conducteurs de l’électricité. Elle doit aussi pouvoir résister aux chocs et à la chaleur. Elle doit surtout être opaque.
Le verre externe
Un verre externe entre également dans la constitution du casque de soudage. Le verre externe est en plastique polycarbonate. Cette matière est une protection absolue contre aussi bien les chocs que les rayons ultra-violets et les égratignures.
Le verre filtrant
Il s’agit d’un verre doté d’une matière de charge. La nature de cette matière de charge consiste à intercepter en partie la lumière incidente. Les catégories de teintes de verre filtrant sont désignées par des numéros. Ils vont de 2 à 14 et selon le degré d’assombrissement.
Le verre interne clair
Il est en plastique. Son rôle sur le casque de soudage est de protéger les yeux du soudeur contre les éclats du verre filtrant en cas de bris.
La garniture
Elle est conçue dans un matériau thermique. Ce dernier empêche le verre filtrant de s’éclater sous l’effet des changements brusques de température. Certains modèles offrent même une isolation thermique intégrée à la monture du filtre.

Les normes générales du casque de soudage

Ces normes sont obligatoires et doivent toutes être prises en compte, peu importe le type de casque de soudage. Elles sont au nombre de 6 et chacune d’elle implique le respect d’une mesure de sécurité bien précise :

Normes du casque de soudageImplications de la norme
Norme EN 166 Les conditions de base
Norme EN 169 Les verres de soudage
Norme EN 170 La filtration des rayons ultra-violets
Norme EN 171 La filtration des infrarouges
Norme EN 175 Le degré de protection des yeux au cours du soudage
Norme EN 379 Le degré de teinte

Par ailleurs, toute la structure du casque de soudage repose sur sa monture. C’est en effet elle qui soutient le verre de protection. Cette structure est également régie par des normes très strictes. Il en est d’ailleurs de même pour l’utilisation du casque de soudage.

Les normes de la monture du casque de soudage

Elles sont au nombre de 4 et toutes doivent être présentes sur le casque de soudage.

  • La norme F est la première. Elle concerne les chocs de particules à faible énergie. La limite de rapport est de 45 mètres par seconde.
  • La norme B vient en deuxième position. Elle concerne les chocs de particules à moyenne énergie. La limite de rapport ici est de 120 mètres par seconde.
  • La norme A suit la norme B. Elle a rapport avec les chocs de particules à haute énergie. La limite permise dans ce cas est de 190 mètres par seconde.
  • La norme T est la dernière. Elle signifie que le protecteur du casque de soudage peut résister à des impacts, et ce, à des températures extrêmes. Ces températures vont de -5 °C à 55 °C.

L’utilisation du casque de soudage

L’utilisation du casque de soudage doit également répondre à quelques exigences. Celles-ci sont au nombre de 5. Mentionnons que vous n’avez nul besoin de les apprendre et de les connaître par cœur. Les vendeurs connaissent l’essentiel et vous aideront le moment venu.

  • La norme 3 vise la protection contre les liquides.
  • La norme 4 vise la protection contre les grosses poussières.
  • La norme 5 vise la protection contre les fines poussières et contre les gaz.
  • La norme 8 vise de son côté la protection contre les arcs de court-circuit.
  • La norme 9 quant à elle témoigne d’une résistance aux solides chauds et aux métaux fondus.

Les catégories de casque de soudage

Le casque de soudage n’est pas unique. Chaque travail de soudage en effet, correspond un casque de soudage bien défini. C’est ainsi que pour un simple soudage au fer, il est recommandé le port de lunettes de protection alors que ce n’est pas le cas pour d’autres types de soudage.

S’il s’agit d’une utilisation de chalumeau oxygène-acétylène ou d’un soudage à la flamme, il est recommandé :

  • Soit un casque de soudage passif.
  • Soit un casque de soudage léger à écran en verre filtrant en thermoplastique.

S’il s’agit par contre d’un soudage à l’arc électrique, il est recommandé :

  • Soit un casque de soudage actif.
  • Soit un casque de soudage actif et électro-optique. Il doit toutefois être doté d’un système de ventilation autonome.
  • Soit un casque de soudage ventilé.
  • Soit un casque de soudage électro-optique en polyester. La fibre de verre dont il est chargé doit être à cristaux LCD et à écran électronique. Il doit par ailleurs lui être ajouté un filtre respiratoire intégré.

Sans difficulté aucune donc, on distingue à travers ces différentes recommandations trois catégories de casque de soudage.

Le casque de soudage ventilé

Il est électro-optique. Un dispositif autonome de ventilation l’accompagne, et celui-ci est porté à la ceinture ou en harnais dorsal. Au cours d’une opération de soudage, une aspiration de l’air extérieur a lieu dans le dos du soudeur.

Cet air est aspiré plus bas que sa hauteur de travail. Une fois l’aspiration terminée, l’air est filtré à plusieurs reprises grâce à des filtres. Il s’agit de filtres à gaz, de filtres à particules et de filtres à vapeur. Il est enfin conduit dans le casque qui lui, demeure étanche à l’air extérieur.

Le casque de soudage actif

On le reconnaît à son caractère enveloppant : il couvre toute la tête du soudeur. Le casque de soudage actif est avant tout conçu dans du polyester. Il est renforcé par des fibres de verre. C’est également un casque électro-optique à cristaux liquides. Autrement dit, un casque de soudage à teinte variable.

La teinte en effet est progressive ou prédéterminée suivant l’intensité de la lumière. Plus elle baisse, plus la cassette s’éclaircit. Ceci n’empêche toutefois pas un certain niveau de protection puisque la cassette dispose d’une teinte de sécurité. Elle est d’ailleurs alimentée par l’énergie solaire ou une batterie en lithium.

Le casque de soudage actif est par ailleurs doté :

  • D’un dispositif qui a pour but une limitation des risques de dommage auditif. Il est encore appelé dispositif d’atténuation acoustique.
  • D’un filtre respiratoire. Il évite à l’utilisateur du casque une inhalation des résidus de fumée et de la poussière.
  • D’un dispositif électro-optique comme mentionné un peu plus haut. Ce dispositif calcule la quantité de lumière que peut recevoir le soudeur dans ses yeux. Cet écran électro-optique fonctionne à l’aide d’une pile bouton. Il se caractérise aussi par la norme CE EN 379, le temps de commutation de la position claire à la position sombre, et vice-versa.

Le casque de soudage passif

Ce type de casque de soudage n’est doté que d’un seul échelon de filtration. On y retrouve le casque de soudage maintenu par un serre-tête et le casque de soudage à main. Les premiers sont destinés à un usage à plein temps tandis que les seconds ne conviennent qu’à une utilisation occasionnelle.

Le casque de soudage passif doit être résistant à la chaleur, souple et résistant aux chutes et aux chocs. Il doit également être le plus léger possible et il ne coûte généralement pas cher. La norme appliquée pour sa monture est la norme EN 166. Par ailleurs, il est fait dans de la matière plastique ou dans du cuir.

Ce type de casque de soudage est aussi équipé de verres de protection. Il s’agit de lentilles capables de filtrer tout ce qui est rayonnement optique. De plus, ces lentilles protègent le soudeur des chocs. Elles sont souvent marquées d’un sigle et sont classées suivant leurs performances.

Comment choisir un casque de soudage ?

Il faut prendre en compte 4 éléments lorsqu’on décide de se choisir un casque de soudage.

Le confort

Sans un total dans votre casque de soudage, il est impossible que vous puissiez bien vous sentir. Ce confort implique que le casque de soudage ne doit pas se faire ressentir sur votre tête. Il doit bien se poser et ne pas bouger lorsque vous travaillez. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de toujours se déplacer pour son choix ou de bien se renseigner sur ses mensurations.

La durée de vie du casque de soudage

Ici, vous devez vous assurer qu’il tiendra pour très longtemps. Ce n’est pas très amusant de changer de casque tous les mois. Pour cela, préférer un casque de soudage qui vous offre la possibilité de remplacer ses vitres. Aussi en général, un bon casque de soudage doit avoir une durée de vie de 2 ans minimum.

La visibilité

Elle doit être de classe optique 1 pour ne pas que votre travail soit faussé. La classe optique 1 d’un casque de soudage vous assure une excellente qualité optique. Vos yeux ne risquent pas d’être fatigués et vous ne risquez pas des maux de tête.

La protection

Elle fait référence à la présence et au respect des différentes normes émises. Aucune d’elles ne doit être absente.

Top 3 des meilleurs casques de soudage

Vous aurez beaucoup de peine à vous trouver le casque de soudage qu’il vous faut. Des modèles en effet, il y en a pour tous les goûts. Cependant, les meilleurs que vous pourrez trouver sont :

Casque de soudage, Tacklife PAH04D classe optique : 1/1/1/1/avec 4 capteurs (Gamme d'ombre complète4/4-8/9-13) /pour plus des modes (TIG MIG MAG etc) /Sac de rangement le-6 Verres de protection
Stanley 460413 Cagoule auto LCD pour soudure DIN 9-13
Linxor France Masque de soudure automatique 9 à 13 DIN + 2 Verres des protection - Noir - Normes EN379 et EN175
Casque de soudage, Tacklife PAH04D classe optique : 1/1/1/1/avec 4 capteurs (Gamme d'ombre complète4/4-8/9-13) /pour plus des modes (TIG MIG MAG etc) /Sac de rangement le-6 Verres de protection
Stanley 460413 Cagoule auto LCD pour soudure DIN 9-13
Linxor France Masque de soudure automatique 9 à 13 DIN + 2 Verres des protection - Noir - Normes EN379 et EN175
-
-
-
Dimensions
29,6×23,6×23 centimètres
34×24×22 cm
36×32×26 cm
Champ de vision
98×43 millimètres
98×43 mm
92×42 mm
Type d’alimentation
batterie
batterie
-
Couleur
Noir
Noir
Noir
Garantie
2 ans
1 an
2 ans
42,99 EUR
58,30 EUR
Actuellement indisponible
Casque de soudage, Tacklife PAH04D classe optique : 1/1/1/1/avec 4 capteurs (Gamme d'ombre complète4/4-8/9-13) /pour plus des modes (TIG MIG MAG etc) /Sac de rangement le-6 Verres de protection
Casque de soudage, Tacklife PAH04D classe optique : 1/1/1/1/avec 4 capteurs (Gamme d'ombre complète4/4-8/9-13) /pour plus des modes (TIG MIG MAG etc) /Sac de rangement le-6 Verres de protection
-
Dimensions
29,6×23,6×23 centimètres
Champ de vision
98×43 millimètres
Type d’alimentation
batterie
Couleur
Noir
Garantie
2 ans
42,99 EUR
Stanley 460413 Cagoule auto LCD pour soudure DIN 9-13
Stanley 460413 Cagoule auto LCD pour soudure DIN 9-13
-
Dimensions
34×24×22 cm
Champ de vision
98×43 mm
Type d’alimentation
batterie
Couleur
Noir
Garantie
1 an
58,30 EUR
Linxor France Masque de soudure automatique 9 à 13 DIN + 2 Verres des protection - Noir - Normes EN379 et EN175
Linxor France Masque de soudure automatique 9 à 13 DIN + 2 Verres des protection - Noir - Normes EN379 et EN175
-
Dimensions
36×32×26 cm
Champ de vision
92×42 mm
Type d’alimentation
-
Couleur
Noir
Garantie
2 ans
Actuellement indisponible

Le casque de soudage Tacklife PAHO4D

La particularité de ce casque de soudage se situe dans sa configuration avancée. Il est entièrement alimenté par 4 capteurs d’arc et son excellente clarté optique vous assure un soudage sécurisé et clair. Vos yeux ne risquent par ailleurs pas d’être endommagés grâce à sa protection contre les ultra-violets.

Ce casque de soudage est aussi de classe optique 1. Son bouton réglable vous offre quant à lui la possibilité de modifier la sensibilité à l’extérieur. De plus, vous serez admiratifs :

  • Des différents accessoires qui accompagnent le produit lui-même.
  • De sa conception faite dans du polyamide de qualité supérieure.
  • De sa résistance parfaite aux chocs et aux chutes.

Le casque de soudage Stanley 460413

Ce casque de soudage a la particularité de disposer d’une fonction de meulage. C’est un plus, surtout si l’on se réfère à sa sangle matelassée et à son obscurité réglable. Il peut fonctionner des heures durant puisqu’elle se sert d’une batterie et d’un panneau photovoltaïque.

Il est certain que vous ne voudriez plus vous en passer une fois que vous le poserez sur votre tête. Ce casque de soudage est avant tout conçu pour les non-professionnels. Vous aimerez également :

  • Sa facilité d’utilisation.
  • Le confort qu’il vous offre.
  • Sa praticité.

Le casque de soudage Linxor

Son avantage principal est son prix. Ce casque de soudage fait partie de ceux qu’il vous faut. En effet, il est à filtre électro-optique. Vous pouvez alors être certain que vous n’aurez pas à vous en faire pour :

  • Son assombrissement.
  • Son champ de vision.

Cependant, d’aucuns n’ont pas vraiment confiance en ce dispositif. La raison évoquée est que ce casque de soudage est trop bon marché. Ces personnes ont donc un peu de doutes quant à sa fiabilité.