Pour ce faire, un outil de diagnostic a été inventé : le tensiomètre ou sphygmomètre. De 1876, date de l’invention du premier modèle, jusqu’à l’apparition des premiers tensiomètres électroniques, ces appareils paraissaient être la chasse gardée des hommes du corps médical.

Il est donc important que toutes les personnes hyper ou hypo tendues se munissent de cet appareil sanitaire. Compte tenu de la diversité des modèles existants et du coût qu’il faut engager pour en acquérir, il vous faut impérativement être éclairé, au mieux afin de faire le choix le plus opportun. Ce guide s’inscrit dans cette optique et vous donne tous les indices et éléments d’appréciation pour choisir le meilleur tensiomètre.

Meilleures ventes de tensiomètre 2018

Présentation du tensiomètre

Le tensiomètre est un petit appareil, destiné à mesurer le battement d’un pouls sans ouverture de l’artère. Le premier modèle, destiné à l’usage sur l’homme et conçu en 1876, était un appareil composé d’une jauge de mercure et d’un réservoir en caoutchouc rempli d’eau posée sur l’artère. Ceci, afin de la comprimer au maximum, et donc de détecter les battements du pouls.

Aujourd’hui, il existe une version manuelle de tensiomètre, composée d’un brassard gonflable, d’un système de mesure, d’une poire et d’un tube. Le tout est relié à un stéthoscope permettant au médecin d’écouter les battements de cœur.

Cependant, une version électronique avec brassards gonflables automatiquement et capteurs intégrés aide à une prise de tension plus précise et moins procédurale est disponible. Des versions connectées existent aussi et aident le patient dans son contrôle quotidien.

Le fonctionnement du tensiomètre

En dehors de l’aspect esthétique, le plus gros avantage du tensiomètre électronique est de faire apparaître avec précisions, la mesure de la tension artérielle. Une telle précision pousse à s’interroger sur le fonctionnement de cet appareil.

En effet, le tensiomètre mesure la pression systolique, donc la contre-pression du sang au moment où le cœur se contracte. Il mesure aussi la contre pression diastolique, à savoir la pression du sang au moment ou le cœur se vide.

L’appareil, dans sa mesure, prend plutôt en compte les bruits des pulsations au moment des compressions et relâchements du brassard automatique, qu’il transforme en algorithmes, présentés en chiffres sur le cadran de l’appareil.

Maintenant que le principe de fonctionnement est connu, il faut s’intéresser à comment prendre sa tension pour un résultat précis. Pour ce faire, il faut installer le brassard de l’appareil au niveau des biceps du bras. Durant le fonctionnement de ce brassard automatique, il comprimera puis relâchera progressivement la pression autour du bras.

Le tensiomètre affichera pour sa part, les données chiffrées correspondant au maximum et minimum des pulsions enregistrées.

L’utilisation du tensiomètre

Aborder la question de l’utilisation du tensiomètre implique de s’interroger sur l’utilité d’un tensiomètre par un non professionnel, ainsi que sur les règles essentielles pour une utilisation optimale.

Pourquoi utiliser un tensiomètre ?

Avec l’âge et des facteurs comme la prise du poids, la mauvaise alimentation et la sédentarité, de nombreuses personnes, lorsqu’elles ne sont déjà diagnostiquées hypertendues, sont sujettes à des accidents cardio-vasculaires (AVC). D’autres encore, sont considérées comme des sujets à risques, compte tenu de maux comme le diabète dont elles souffrent, ou encore de la grossesse qui nécessite un suivi.

Dans un cas comme dans l’autre, toute personne se trouvant dans une telle posture devrait régulièrement prendre sa tension artérielle. Entre temps, cela sous-entendrait se rendre régulièrement chez son médecin. Toutefois, aujourd’hui, la prise de la tension se fait chez soi grâce au tensiomètre électronique.

Il incombe juste au patient de noter régulièrement ses constantes, quitte à les soumettre périodiquement à son médecin soignant. De plus, lorsqu’on est diagnostiqué hypertendu, avoir un tensiomètre et relever soi-même ses constantes à quelque chose de rassurant, surtout lorsqu’elles sont normales.

Comment utiliser un tensiomètre ?

Pour une utilisation optimale de votre tensiomètre, il y a certaines règles à suivre. Tout d’abord, sachez que la prise de tension se fait tous les jours. Ensuite, pour un meilleur suivi, prenez l’habitude de relever votre tension à la même heure, de préférence le matin, pourquoi pas au saut du lit.

S’il en est ainsi, évitez de consommer du café ou de fumer une cigarette. Isolez-vous dans un endroit calme et évitez toute agitation pendant 10 min environ. Ne faites aucune activité sportive et ne prenez pas de douche.

Par ailleurs, le comité national de lutte contre l’hypertension recommande 3 mesures de 2 minutes d’intervalles entre le réveil et le petit déjeuner. Le même exercice est à reprendre entre le diner et le coucher.

Enfilez le brassard et actionnez le tensiomètre. Le processus ne dure quelques petites secondes, au cours desquelles il vous faut rester parfaitement immobile.

Sur le cadran de votre appareil apparaissent deux chiffres. Le plus élevé correspond à la pression systolique, c’est-à-dire la tension au moment où le cœur se contracte pour expulser le sang. Le second quant à lui, est plus faible et correspond à la tension au moment du relâchement du cœur.

Ce qu’il est important de retenir est que la tension normale est de 12/8. Dès lors qu’à plusieurs reprises vous constatez que votre tension systolique est à 13.5, tandis que la diastolique est de 8.5, il vous faut consulter un médecin.

Quel type de tensiomètre choisir ?

Il existe trois types de tensiomètres : le tensiomètre manuel,le tensiomètre électroniqueet le tensiomètre connecté. Le premier, composé d’un brassard, d’un tube, d’une poire et d’un stéthoscope est réservé à l’usage des professionnels. Les deuxième et troisième sont destinés aux particuliers.

La version électronique est composée d’un brassard qui se gonfle et se dégonfle automatiquement, ainsi que de capteurs internes. La version connectée a un fonctionnement assimilable à celui d’une montre-cardio, car vous devez le connecter par Bluetooth afin d’avoir votre tension.

Qu’il s’agisse d’un tensiomètre électronique ou connecté, une question se pose. Faut-il faire le choix entre un tensiomètre à installer au bras ou au poignet ?

Déjà, il faut retenir que le tensiomètre électronique, qu’il se place au bras ou au poignet est fiable. Cependant, le choix du lieu où l’utiliser relève plus d’une question de confort. Ainsi, le tensiomètre au bras est le plus difficile à installer, lorsque l’utilisateur ne se fait pas aider. De plus le brassard peut ne pas correspondre à la morphologie de l’utilisateur.

Le tensiomètre au poignet, quant à lui, est plus aisé à installer par une seule personne. Toutefois, pour des résultats fiables, le bras doit être ramené au niveau du cœur. Il faut éviter de se mouvoir et de serrer le poignet, afin de ne pas fausser les données qui s’afficheront.

Sur quels critères se fonder pour bien choisir son tensiomètre ?

Le choix d’un tensiomètre peut paraître aisé, tant tous les modèles se ressemblent dans la forme et paraissent simples et efficaces. Pourtant ce choix n’est point aisé. Ils sont tous différents, certains offrant plus de fonctionnalités que d’autres. Voilà pourquoi, il est pertinent d’identifier des critères sur lesquels se fonder pour opérer un choix optimal.

  • La fiabilité de l’équipement : cela va de soi, après tout il est question de votre santé. Pour cela, il faut que l’équipement choisi soit le plus fiable possible. Si vous faites l’option d’un tensiomètre à poignet, sachez qu’il sera aisé à manipuler et à placer, mais avec une fiabilité incertaine. Toutefois, un modèle à mettre au bras vous garantira des résultats incontestables même, s’il nécessitera que vous vous fassiez aider pour le porter.
  • La mémoire : ce critère est également capital, surtout si vous comptez acquérir un tensiomètre dans le cadre d’un suivi sanitaire régulier. Un équipement capable d’enregistrer, sur une période, vos constantes sera très certainement le bienvenu.
  • L’ergonomie de l’appareil : il s’agit de la praticité du tensiomètre, notamment de sa facilité à être utilisé sans trop grande configuration, mais aussi de la taille de l’écran, pour une meilleure lecture.

Le top des meilleures modèles de tensiomètre

Le marché des tensiomètres est inondé par des tensiomètres tout aussi impressionnants les uns que les autres. Cependant, il n’en demeure pas moins, que trois d’entre eux se démarquent du lot, malgré leurs imperfections. Ces modèles, les voici :

Omron Tensiomètre Électronique au Poignet RS6
OMRON Tensiomètre Électronique Bras, M3 Comfort
Hartmann - 900205 - Tensoval Duo Control - Pack 1
Omron Tensiomètre Électronique au Poignet RS6
OMRON Tensiomètre Électronique Bras, M3 Comfort
Hartmann - 900205 - Tensoval Duo Control - Pack 1
Caractéristiques
Tensiomètre bras, technologie IntelliSense, utilisable par deux personnes, écran LCD
Détection de pulsations cardiaques irrégulières, écran LCD
Technologie korotkoff et méthode oscillométrique
Mémoire intégrée
56,65 EUR
47,21 EUR
79,00 EUR
Omron Tensiomètre Électronique au Poignet RS6
Omron Tensiomètre Électronique au Poignet RS6
Caractéristiques
Tensiomètre bras, technologie IntelliSense, utilisable par deux personnes, écran LCD
Mémoire intégrée
56,65 EUR
OMRON Tensiomètre Électronique Bras, M3 Comfort
OMRON Tensiomètre Électronique Bras, M3 Comfort
Caractéristiques
Détection de pulsations cardiaques irrégulières, écran LCD
Mémoire intégrée
47,21 EUR
Hartmann - 900205 - Tensoval Duo Control - Pack 1
Hartmann - 900205 - Tensoval Duo Control - Pack 1
Caractéristiques
Technologie korotkoff et méthode oscillométrique
Mémoire intégrée
79,00 EUR

Le tensiomètre M3 tensiomètre électronique compact

Il s’agit d’un des modèles les plus utilisés et recommandés par les professionnels pour sa simplicité et sa praticité. Il fonctionne sur la base de la technologie IntelliSense et est pourvu d’un écran LCD pour une meilleure expérience de lecture. Il peut s’utiliser pour deux personnes et conserve dans sa mémoire interne jusqu’à 60 données.

Avantages

  • Simple dans sa conception et confortable à utiliser
  • Pas de douleur au moment de la compression par le brassard
  • Écran LCD pour une bonne lecture
  • Utilisable par deux personnes
  • Enregistre jusqu’ à 60 données

Limites

  • Le câble secteur est non fourni à l’achat

Le tensiomètre Omron Tensiomètre électronique poignet RS6

Ce tensiomètre a le mérite d’être petit et silencieux, ce qui favorise une utilisation discrète. Doté d’un brassard souple, il s’adapte très aisément à tous les poignets. Grâce à la technologie IntelliSense, cliniquement testée, il assure une prise efficace de la tension.

Avantages

  • Discrétion
  • Fiabilité grâce à la technologie IntelliSense
  • Validation clinique
  • Indicateur de mauvais positionnement du brassard
  • Mémoires allant à 90 mesures enregistrées
  • Détection de battements cardiaques irréguliers

Limites

Ne mémorise pas plus les données de plus d’une personne.

Le tensiomètre Hartmann 900205

Il s’agit également d’un modèle qui se positionne au niveau du bras. Il offre la particularité de fonctionner suivant deux méthodes : la méthode korotkoff et la méthode oscillométrique. Il est utilisable par deux personnes et peut enregistrer jusqu’à 60 mesures tout au moins.

Il s’agit d’un modèle facile d’utilisation dans la mesure où le brassard n’occasionne aucune douleur lorsqu’il se gonfle ou se dégonfle. De plus, son écran LCD permet de lire aisément les résultats

Avantages.

  • Il a une très bonne réputation auprès des professionnels
  • Il est simple d’utilisation et très précis
  • La notice qui l’accompagne est assez explicite
  • Il est doté d’un indicateur de mauvais placement du brassard
  • Il est disponible à un prix abordable.

Limites

Ne mémorise pas les données de plus d’une personne.